Couleurs de Chine - Parrainez en confiance

  • header12
  • header11
  • header4
  • header17
  • header16
  • header15
  • header6
  • header5
  • header13
  • header8
  • header9
  • header7

CONCERT AU PROFIT DE COULEURS DE CHINE AVEC Qiulin ZHANG et Duanduan HAO – VENDREDI 6 JUIN 2014 -

Récital de chant, avec la participation gracieuse de Qiulin Zhang, contralto de renommée internationale, accompagnée au piano par le talentueux Duanduan Hao. (en savoir plus)

VENDREDI 6 JUIN 2014 à 20H30 Au Temple des Batignolles –44, boulevard des Batignolles - 75017 Paris; Métro Rome ou Place de Clichy

Au programme : Schubert, Wagner, Brahms, Fauré, Mahler et mélodies chinoises

Prix des billets : 20 € en prévente et 25 € le soir du concert

iAchetez vos billets

Articles

Témoignages disparition de FangFang

Voici quelques uns des nombreux messages de sympathie reçus :

 

Depuis bientôt 14 ans, nous faisons partie de Couleurs de Chine et c’est avec une grande tristesse que nous avons appris la sinistre nouvelle. Perte immense pour les enfants et pour nous aussi...Lyonnais, âgés, nous ne serons pas à Paris pour l’Assemblée Générale, mais notre pensée sera avec vous pour rendre hommage à Françoise. Courage à vous tous qui allez continuer son action. Amitiés Pierre et Liliane Mérigot

Quelle grande tristesse de n’avoir pu rencontrer celle à qui souvent j’avais écrit et qui toujours m’avait répondu sans attendre de l’autre bout du continent, de ce pays que je connais bien moi aussi et que j’apprécie. Dommage Françoise mais tu auras quand même bien rempli ta vie ! Je suis triste sans pourtant te connaître vraiment. Marie-Claude (Mali en chinois)

Nous accusons difficilement le coup. Les marraines et parrains de CdC Belgium ont reçu la terrible nouvelle ce matin, le téléphone ne cesse de sonner, les gens sont atterrés et demandent des informations supplémentaires. Nous recevons aussi du soutien dans notre entreprise et des encouragements pour continuer en mémoire de FGW.

Jean-Pierre

Bonsoir Françoise,

Tous les ans, à cette époque, je recevais un petit message de toi et je me réjouissais à l’idée de te rencontrer lors de l’AG. Cette année c’est CDC qui m’écrit et je ne peux croire ce que je lis. C’est impossible que tu sois partie ou alors tu es allée rejoindre la chrysalide du papillon qui a donné naissance aux Miaos. Je préfère opter pour cette solution. Ta place est et restera auprès d’eux. Je t’avais rencontrée lors d’un voyage dans le Guishou et dès mon retour en France, j’ai fait connaître l’association et ai distribué des bulletins de parrainage. Sois tranquille, nous allons continuer et tu seras toujours à nos côtés. Merci pour tout ce que tu as fait. Claude

Bouleversée par la nouvelle, je voulais rendre hommage à Fangfang, qui, avec sa ténacité, sa force de caractère, ses « coups de gueule » a pu créer Couleurs de Chine, et apporter l’espoir à nos filleul(e)s et à leurs familles souvent très démunies. Te voilà partie, au cœur du village que tu avais choisi, Danian. Merci Fangfang.
C’est avec stupéfaction et une très grande tristesse que j’ai appris la mort de Françoise Grenot-Wang ! Avec un groupe d’amis nous avons passé quelques jours dans sa maison de Danian en Octobre dernier.Nous avons été très heureux de notre séjour et très admiratifs du travail accompli et des liens tissés si étroitement avec les populations environnantes par Françoise,personnalité hors du commun. Quelle perte ! Que vont devenir toutes ces fillettes ?J’espère de tout coeur que Couleurs de Chine pourra continuer son action, Bon courage à tous Catherine Errard
Merci de nous avoir fait partager ton amour pour le pays Miao et ses enfants. Nous continuerons dans la voie que tu nous a montré. Alain et Annie de La Rochelle

C’est avec stupeur que je viens d’apprendre la disparition de Françoise Grenot dans l’incendie de sa maison. Je devais la rencontrer en Chine au printemps 2009. Hélas, cela est maintenant de l’ordre de l’impossible. J’apporte toute ma sympathie à sa famille et à sa grande famille des Miao qu’elle a si bien aidée. Et je rends hommage à son action au sein de Couleurs de Chine. Françoise nous a montré la voie qu’il faut malgré le chagrin continuer.

Je serai normalement en Chine de fin février à mi-avril 2009 dans le Guangxi et si je peux être d’une aide quelconque sur place pour Couleurs de Chine, n’hésitez pas à me contacter, je serai très heureux de contribuer à ma façon au travail immense de FangFang

Avec toute ma tristesse,

Pascal Buch

Je suis marraine d’une collégienne par votre association.

C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris le décès de Françoise Grenot-Wang. Je vous présente ainsi qu’à sa famille mes plus sincères condoléances.

Cette femme exceptionnelle laissera un grand vide dans le coeur de toutes les familles qu’elle a aidées et soutenues.

C’est avec profond bouleversement que je viens d’apprendre la disparition de Françoise.

Les mots sont difficiles à venir, juste pour lui dire merci et le devoir de continuer l’oeuvre menée.

Je vous joins une image prise lors d’un voyage à Danian en Mai dernier.

J’étais aller à Danian pour rencontrer les minorités ethniques du Sud de la chine pour mes études de géographie. c’est en cela que Françoise m’apporta beaucoup par son très important travail de terrain et son observation juste de ces peuples. Je me tiens à disposition au sujet de la continuité de l’Association Couleurs de Chine.

Mes sentiments les plus sincères, EV à Paris, Le 12 Décembre 2008

Bouleversée par la nouvelle, je voulais rendre hommage à Fangfang, qui, avec sa ténacité, sa force de caractère, ses « coups de gueule » a pu créer Couleurs de Chine, et apporter l’espoir à nos filleul(e)s et à leurs familles souvent très démunies. Te voilà partie, au cœur du village que tu avais choisi, Danian. Merci Fangfang. Evelyne C., Paris (Célia)
C’est avec stupéfaction et une très grande tristesse que j’ai appris la mort de Françoise Grenot-Wang ! Avec un groupe d’amis nous avons passé quelques jours dans sa maison de Danian en Octobre dernier.Nous avons été très heureux de notre séjour et très admiratifs du travail accompli et des liens tissés si étroitement avec les populations environnantes par Françoise,personnalité hors du commun. Quelle perte ! Que vont devenir toutes ces fillettes ?J’espère de tout coeur que Couleurs de Chine pourra continuer son action, Bon courage à tous Catherine Errard
Merci de nous avoir fait partager ton amour pour le pays Miao et ses enfants. Nous continuerons dans la voie que tu nous a montré. Alain et Annie de La Rochelle
Correspondants par e-mail depuis quelques années, nous nous étions rencontrés une fois à Paris pour la sortie de son livre qu’elle m’avait demandé de relire avant sa parution. Toujours disponible pour répondre à mes questions les plus précises, malgré la charge de travail qu’elle effectuait en faveur des Miao, elle était toujours prête à témoigner des difficultés et des joies de ses amis Miao... Et soudain : "Le soleil apparut. ‘Kuku, kuku, kuku’. Plus de brume couvrant la rivière : on ne peut voir nulle part la jeune fille. Un grand cercueil de bois de laque noire se trouvait sur la grève de la rivière. A sa tête un coq étirait son cou pour chanter. Sur sa tête il portait un peigne, avec son manche vers la tête et ses dents vers le ciel. L’oncle et la tante de Laus Ntsuag portèrent le grand cercueil de bois de laque noire au bord de la rivière, et célébrèrent des funérailles durant trois jours. Ils invitèrent le spécialiste pour conduire les rites funéraires. Après cela, ils enterrèrent le cercueil dans la plaine où des châtaigniers poussent. Et chaque matin, à heure fixe, le coq chantait, pour indiquer aux gens le temps". (Xiong Zonghua, Tapp ‘The Hmong of China’)
Une infinie tristesse devant cette nouvelle qui m’a bouleversée. Quand j’ai rencontré Françoise l’hiver dernier, j’ai immédiatement compris la beauté de son action et suis devenue membre de Couleurs de Chine et marraine d’une "petite crevette" d’une dizaine d’années. Je serai a l’AG pour lui rendre un dernier hommage en espérant que son action pourra continuer. Je pense avec émotion à toutes ses fillettes qui ont perdu leur grande amie.
Shanghai, le 13 décembre 2008 Stupeur, incompréhension, immense tristesse... Isabelle

Shanghai, le 12 décembre 2008 c’est pas vrai........c’est pas vrai. I can’t believe this ! What’s going to happen now ? This will create a huge hole in the work with Miao people. Will we have a meeting with volunteers as well as official members of CDC ? Please let me know. She was an outstanding person. I’m glad I had the pleasure to meet her face-to-face this summer.

Speak to you soon......... Matt

 

Je suis très peinée d’apprendre la subite disparition de Françoise.

Françoise si présente dans mes pensées. Françoise dont l’oeuvre magnifique vit dans le coeur de tous ceux, enfants, parents qui la partagent ou en sont témoin. Et quant à moi, depuis que j’ai rencontré Françoise et CDC, c’est avec mes petits élèves, un mot, une parole, un sourire chaque jour...

J’adresse à tous ses proches, parents, amis, parrains, marraines, filleules et filleules de CDC et à toi-même l’expression de mes regrets et de ma profonde sympathie.

Avec toute ma reconnaissance pour Françoise et l’immense espoir que vive Couleurs de Chine. E D

Nous sommes bouleversés par la disparition de cette "grande dame" si généreuse. Je n’ai pas d’autres mots... Nous continuerons bien évidemment à soutenir l’association. Françoise et Robert Millet
En mars 2006, j’ai eu la chance magnifique de te suivre durant deux semaines parmi tes fillettes. J’en garde un souvenir intense. Tu resteras dans le coeur de plus de 5000 familles à qui tu as consacré ta vie, courte mais combien intensive. Cette action te survivra. Je témoignerai encore en faveur des Miao. Merci Françoise pour ce que tu m’as donné. Je ne l’oublierai jamais. Avec tte mon affection pour les Miao. Une marraine.
What a loss for us all. Our thoughts prayers go to Fangfang herself, to her family and to all those Miao, Dong and Yao children how will be missing her so deeply. May Fangfang’s continuous fight for equality, education and cultural difference as well as her never-ending energy and enthousiasm inspire us all through our lives and actions. May the Couleurs de Chine Association remain ever more active in memory of her. Let us never forget all those ever-smiling and colorful children up there in the mountains. L G
e suis toujours sous le choc de son décès mais je garde d’elle des souvenirs lumineux associés à la semaine passée là-bas dans la maison avec les enfants et leur famille.J’admirais son courage sa détermination sa volonté et il en faut pour vivre comme elle vivait à Danian et résister à tout. Vraiment une femme d’exception rarement abattue. Je pense très fort à toutes ces familles là-bas qui ont perdu leur plus chère amie qui avait su faire connaitre et admirer leur culture. Je me souviens de ses passages parisiens hivernaux où nous ne manquions pas de nous voir et de déjeuner ensemble. Françoise tu manques à ceux qui t’ont connu et aimé . Martine B
Tant d’humanite, de force de conviction, de tenacite et d’abnegation pour s’investir comme Francoise l’a fait dans l’aide a la population Miao force l’admiration et le respect. Nous n’oublions pas qu’aujourd’hui des milliers d’enfants chinois sont scolarises grace a son action . Bravo et merci Francoise . M.Th.& Ch.G

Comme vous tous, c’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris la nouvelle de la disparition de Françoise, dans cette maison où elle avait mis toute son âme et dans ce pays où elle avait passé une grande partie de sa vie.

Aujourd’hui je pense à ces quelques jours passés dans cette maison de Danian, où nous nous sommes régalés de bonnes crèpes, où nous avons joué aux cartes, où nous avons si longuement discuté et noué des amitiés, et aussi à ces ballades dans les montagnes Miao à la rencontre de ses amis, de ses protégés, de ceux qui sans Françoise n’auraient jamais existé pour nous. Des moments de paix incroyable, des moments de bonheur.

Aujourd’hui je pense à tous ces liens qu’elle nous a permis de nouer avec le bout du monde, à ces sentiments qui se sont épanouis, à ces sourires échangés, ces repas partagés, à cette envie de s’aimer avant même de se comprendre.

Aujourd’hui, je pense à cette journée de l’été 2007 que nous avions passée chez ses amis dans le Gers près de Sarrant, je pense à ce beau soleil qui nous accompagnait, et je pense à la peine de ceux qui ont perdu une amie de toujours.

Aujourd’hui je pense à sa famille, à ses proches, et à tout ce peuple qui habite les grandes montagnes du Guanxi et qui doit se sentir orphelin.

Françoise, que ton âme s’envole au dessus des Grandes Montagnes Miao, et qu’elle y vive pour toujours dans chaque grain de riz, dans chaque fleur de camélia, et dans le coeur de tous tes amis Miao, que tu as tant aimés.

Je t’embrasse tendrement C L à TOULOUSE

Nous étions à Danian du 17 au 23 novembre 2008 !!!

Nous sommes bouleversés...

L’association prévoit-elle d’organiser un rassemblement en hommage à Françoise ?

Hélène et Édouard, Paris

Françoise, Tu nous as reçu dans ta belle maison qui était le commencement d’une belle aventure, nous avons ri , pleure,de vivre des moments si intenses au milieu de tous ces enfants . Nous avons grâce a toi serre dans nos bras nos petites filleules et vu l’émotion dans leur yeux de partager une expérience unique et ce grâce a ton courage et ta generosite. Merci Françoise, de nous avoir ouvert ton cœur et fais partager ces merveilleux moments. ,Sois en sure, l’aventure va continuer ... on fera tout pour , même si notre coeur est lourd aujourd’hui , et que la tristesse nous envahit.

Quelle triste nouvelle ... Je garderai le sourire de Fangfang , son courage ,son envie que toutes les petites filles aillent à l’école ...Je me souviens des conversations "vraies "que nous avions eues lors de ma rencontre avec elle à Danian .Je me souviens de sa persévérance ,de son opiniatreté,et de ses rires dans les écoles au milieu des enfants ,de ses discussions avec les vieilles dames du quartier ,et de son énergie à aider ceux qui avaient été victimes d’un incendie . C’est une grande dame qui s’en va ...et dans des circonstances épouvantables ... Voilà .. Nous communiquions au travers de son blog ,il n’aura pas eu le temps de s’installer , elle en faisait un superbe regard sur la vie là bas . Je pense aussi aux dames qui travaillaient chez elle, aux jeunes gens qui nous accompagnaient dans les rizières ,à tout le réseau qu’elle avait patiemment tissé pour aider à la scolarisation des fillettes ... Son souvenir m’accompagnera longtemps ... M C ,une marraine parmi les autres ...

Une immense tristesse m’envahit par la disparition de FangFang.

Générosité, Opiniâtreté et Solidarité sont les mots qui me viennent à l’esprit en pensant à elle, après avoir eu la chance et l’honneur de la rencontrer et partager un café ensemble à Paris l’année dernière.

Mes plus chaleureuses pensées vont aux siens, à sa famille, à Couleurs de Chine, et à FangFang, où qu’elle soit aujourd’hui...

Son esprit sera éternellement dans mon coeur.

Amicales et solidaires salutations.

R F

je rends hommage a cette femme, qui as sue se pencher sur tout se peuple, minoritaire, apporter son attention, son amour ; je suis marraine d’une petite fille, nous avions le blog , avec toutes ses belles, photos, ses textes, et également son amitié, elle répondait ; Combien elle va me manquer, nous manquer ;

la tristesse que je ressens partager avec tous, ici et la bas, est a la mesure d’une femme d’exception ;

son oeuvre continue , elle restera dans nos coeurs

A L marraine de mei cai

What a loss for us all. Our thoughts prayers go to Fangfang herself, to her family and to all those Miao, Dong and Yao children how will be missing her so deeply. May Fangfang’s continuous fight for equality, education and cultural difference as well as her never-ending energy and enthousiasm inspire us all through our lives and actions. May the Couleurs de Chine Association remain ever more active in memory of her. Let us never forget all those ever-smiling and colorful children up there in the mountains. laetitia

Je me souviens encore de ce jour où Monique Culas, alors présidente des "Anciennes" me contacte pour que nous rencontrions une "dame " qui voudrait faire connaitre son action auprès des Miao : La rencontre avec un groupe d’une dizaine de femmes françaises expatriées se passe à mon domicile pékinois, au compound de jianguomenwai : Elle arrive, sac à dos, avec ses deux petites nattes, amenant deux k7, (que j’ai encore car elle me les a données) : Objectif : la soutenir dans son action, l’organiser plus légalement (surtout au niveau de la collecte de fonds) : Son entreprise fait alors peur à plus d’une qui nous déconseille vivement, à Monique et à moi, de nous investir :"on est en Chine, il peut y avoir des difficultés pour nos maris etc."..Monique et moi ignorons tout cela d’un revers de main ! Mais le choc fut rude pour Françoise : blanche et tellement défaite que je lui propose de rester manger à la maison pour se remettre lui dire qu’on est avec elle, bref pour qu’elle retrouve ses esprits.. et son moral de battante. Et puis, on fit tourner ses k7 dans différentes résidences d’expat, on chercha à convaincre : heureusement il n’y avait pas que des timorées, beaucoup ont adhéré... On lui reserva un kiosque à la fête de la francophonie, puis elle fut notre conférencière régulière aux "Rencontres francophones" : cela devint une institution de l’inviter en début d’année : son message, son enthousisame, son charisme, sa culture firent le reste.. Une fois, elle me contacta car un incendie avait ravagé le village après le nouvel an : cela tomba pile avec le gala de l’UFE de janvier/février : Je pris la parole et à peine avais je demandé quel mécène pouvait financer la reconstruction qu’ un nombre certain de mains se levaient : on en avait les larmes aux yeux ! Quelque temps plus tard, Monique, Françoise et moi firent le tour des entreprises qui s’étaient proposées pour recuellir leurs dons ; on l’emmena aussi à l’ambassade... car elle n’avait même plus le passeport français.. on lui fit rencontrer des avocats, des notaires afin d’assoir son travail et son engagement sur de bonnes bases. Voila le tout début du rayonnement de cette association, née de l"implication, de la volonté de Françoise, de son engagement sans faille pour ces Miaos qu’elle chérissait paix à son âme, à cette grande dame

marie france jamal alaoui

Bonjour a tous Fangfang etait une femme exceptionnelle. Je pense a toutes ces petites filles qu’elle a aidees qui sont maintenant quelque part un peu orpheline...

Ma fille Salome (11 ans) qui a connu Francoise lorsqu’on nous sommes alles a Danian il y a un mois pour voir notre filleule a ete tres touchee et a de sa propre initiative a cree un petit cartoon en son hommage si vous voulez le voir : http://www.lacartoonerie.com/cartoo... (vous pardonerez les fautes d’orthographe...)

liliane et salome

Je reste sans voix et sonnée par une telle nouvelle. Mes sincères condoléances à sa famille, à tous ses proches. Cordialement Jocelyne

Je viens d’apprendre la triste nouvelle par internet . Mes pensées vont vers vous et je vous présente toutes mes condoléances . Bien que je ne puisse plus faire partie de l’association pour des raisons financières, je n’ai pas abandonné l’espoir de pouvoir un jour retravailler avec vous . J’admire le dévouement de cette femme d’exception qu’était Françoise . Cordialement Eliane ERB Bonjour,

Nous venons d’apprendre (par le journal aujourd’hui la Chine) avec beaucoup de tristesse et d’émotion la disparition de Francoise Grenot-Wang. Nous avons habité la Chine pendant 3 ans et l’avons rencontré à 2 reprises pour des conférences et parrainages. Nous parrainons d’ailleurs une petite file Miao.

Ne sachant où écrire, nous vous adressons nos sincères condoléances et vous assurons de toutes nos pensées.

Meilleures salutations

Shanghai, le 12 décembre 2008 Bonjour, Je suis sous le choc total de cette mauvaise nouvelle. Merci bien de me tenir au courant de ce qui se passe par la suite. Que pouvons -nous faire ? n’hesitez pas.

Irene


Shanghai, le 12 décembre 2008 c’est avec beaucoup de tristesse que je viens de lire ton email. C’est trop con la vie. Mourir dans ces conditions après avoir fait tant pour tous les Miao dont les maisons ont été détruites par le feu. Elle restera dans nos coeurs avec tout ce qu’elle a fait pour ces minorités qui nous ont aussi apporté beaucoup.

André


Shanghai, le 12 décembre 2008 Chere Anne, Chers tous, l’équipe de couleur de Chine, Je suis si triste en apprenant la nouvelle ; quel choc et quelle injustice ! je me joins à vous dans votre tristesse et garderai de Françoise, que j’ai eu la chance de rencontrer par 4 fois ; l’image d’une femme forte, courageuse et déterminée : une femme réellement remarquable ! Toute mon amitiés et mes meilleures pensées.

Marion


Shanghai, le 12 décembre 2008 Merci pour le message : c’est terrible . Courage a toute l’equipe ; je vous embrasse .

M.Th.


Shanghai, le 12 décembre 2008

A vous toutes de Couleurs de Chine, C’est terriblement triste ce que vous nous apprenez, quelle desolation pour elle deja qui a fait de si belles choses et a pris soin de tant de gens, quelle tristesse pour toutes celles qui se devouent a aider ce magnifique projet. Je suis de tout coeur avec vous et pense a la peine de sa famille et de ses proches, tres amicalement,

annette girard pour a pleines mains


Shanghai, le 12 décembre 2008

Je ne sais pas quoi dire... Ca fait plusieurs minutes que je suis devant mon écran, je ne sais pas quoi écrire. Je dirais simplement qu’à mon avis il faut lui rendre hommage et surtout, surtout, il faut que l’on fasse tout pour que son action perdure, pour que Couleurs de Chine continue d’aider autant de petites filles que possible, pour que son rêve et ses efforts s’inscrivent dans la durée. Parce que c’est à mon avis, où qu’elle soit maintenant, son désir le plus cher. Je vous embrasse bien fort. Aidons tout le monde que nous pouvons autant que nous pouvons. N’hésitez pas à me solliciter si je peux aider à faire quoi que se soit.

Sincèrement, Alex


Shanghai, le 12 décembre 2008

Quelle triste nouvelle, Nous partageons avec vous notre stupefaction et notre chagrin. Merci de nous prevenir si couleurs de Chine organise que chose pour sa memoire. Amicalement Pascaline et Paul Bonnabel


Quel choc ! Toutes mes condoléances à l’équipe de CDC et à sa famille bien sûr.


Djakarta, le 12 dcembre 2008

A toute l’equipe Couleurs de Chine....

Voila une nouvelle ecrasante que je viens de recevoir. Je voulais d’abord vous envoyer toute mon amitie, ma sympathie et mon soutien face a cette epreuve de la vie qui ne fait que nous surprendre parfois malheureusement dans le chagrin ! Je suis tellement sous le choc que les mots me manquent et je reste sans voix devant mon ecran d’ordinateur encore a me demander comment est ce possible ? J’ai eu Anne au telephone et je n’ai pas su trouver les mots je pense mais j’ai juste voulu savoir comment vous alliez. Je ne peux rendre hommage qu’a votre courage et votre persistance pour continuer le chemin trace par Fang fang une femme accrochee a ses valeurs humaines depuis le debut de son aventure ou devrais je dire de sa vie dans le Guangxi aupres des Miaos. Elle a toujours su defendre activement cette belle cause qu’est l’education pour les enfants, notre avenir a tous.

Je ne lui dirais qu’une seule chose Merci Fangfan....

Si vous en avez le temps car vous allez avoir a gerer beuacoup de choses dans les prochians jours (en plus de vos actions en cours) envoyez moi des nouvelles.

Avec toute mon amitie

Sophie


Shanghai, Le 12 décembre 2008 je suis abasourdie par cette nouvelle tellement inattendue et chargée d’une telle souffrance .. je suis en pensée avec vous Jacqueline


Sydney,le 12 décembre 2008 je n’arrive pas a le croire, c’est vraiment horrible, mon dieu je n’arrive pas a trouver les mots, je suis vraiment sous le choc comme vous toutes.... y a t il quelque chose que je puisse faire pour aider a quoi que ce soit ? n’hésites surtout pas... je me joins a vous pour adresser mes condoléances a sa famille Stéphanie


Paris, Le 13 décembre 2008 je suis arrivee a Paris hier soir et decouvre ton message. Toutes mes condoleances a toi, aux membres de couleurs de Chine et a tous les proches de cette femme qui a su faire la difference et bouleverser les vies de tant de personnes.

Je pense tres fort a toi.

Amities, Tiphaine


Wuhan, le 12 décembre 2008

Bonjour à vous, Il y a encore un mois, elle était chez nous, a rencontré les enfants de l’école française, a présenté avec toujours autant de conviction CDC. Beaucoup de personnes ici, des parrains, des ex-voyageurs du pays Miaos... s’émeuvent de son brutal décès. Merci de bien vouloir me transmettre plus d’information. Je les ferai suivre. Nous partageons votre peine, celle de ses filles et de ses petits-enfants. Bien cordialement, Sophie


Shanghai, le 12 décembre 2008-12-12

Bonjour, je vous fais part de ma sympathie et de egalement de ma tristesse a l’annonce de cette terrible nouvelle. Je vous ai tres rapidement dirige vers votre stand a la WISS la semaine derniere et parraine egalement une petite fille depuis l’annee derniere. Quelle grande perte que cette grande femme. Amicalement Helene


Shanghai, le 12 décembre 2008 Bonjour, C’est un drame terrible. Nous etions chez Fangfang il y a un peu plus d’un mois, elle nous avait justement fait part de sa crainte des incendies.

Je n’oublierai jamais son sourire. Elle m’avait beaucoup impressionnee, c’etait une femme exceptionnelle. Il faut absolument continuer son travail. Liliane


Shanghai, le 12 décembre 2008 Bonjour,

Bien que faisant partie des marraines je ne me suis pas beaucoup manifestée au cours de ces dernieres années. Comme beaucoup d’entre nous j’ai eu la chance de rencontrer francoise lors d’un séjour chez elle. Je crois avoir une photos de Francoise au milieu de dizaines d’enfants je vous la fais parvenir dès que possible. Cette nouvelle est bien triste merci de nous tenir au courant si vous organisez qqchose en sa mémoire . Son action doit et va continuer c’est le moins que l’on puisse faire pour elle et pour toutes les petites filles Miaos et Dongs que l’on soutient.

Sachez que je me tiens a votre disposition pour toute aide dont vous auriez besoin.

Cordialement Frédérique


Shanghai, le 12 décembre 2008 J`apprends cette nouvelle par votre mail. Je ne connaissais pas Françoise mais j`avais rencontre il y a peu Anne et Frédérique autour de Couleurs de Chine. J`ai trouve cette association magnifique et ait accepte que nous les aidions par un partage de la permanence. Je suis choque et peine par la mort brutale de cette femme qui en était l`âme au cœur même de son action et de sa passion si admirable. Je vous laisse le soin de publier un hommage au nom du Cercle et de son équipe pour témoigner de notre peine et de notre émotion et aussi pour dire que nous soutiendrons la poursuite de l`œuvre de Couleurs de Chine. Vous pouvez reprendre mes termes dans votre communique. Amicalement

PS je transmets a Anne, Frederique et l`Associaiton toute entiere ma plus vive emotion et mon soutien dans ces circonstances si douloureuses.

Thierry Président du cercle Francophone de Shanghai


Shanghai, le 12 décembre 2008 Je suis encore sous le choc, c’est une réelle catastrophe, une perte immense. Malgré cela, vous exprimez avec beaucoup de courage votre volonté de continuer. C’est essentiel et soyez assurés de notre soutien. Mes pensées vont à la famille de FangFang, à tout ses amis Miao, à l’équipe de Couleurs de Chine et à tout ceux qui l’aimaient. Sa vie aura changé celle de milliers de personnes, nous ne l’oublierons jamais.

Merci encore pour votre action.

Bien à vous, Sonja


Shanghai, le 12 décembre 2008 Dear Couleurs de Chine,

The Committee of The Annual Charity Carnival, and I wish to convey our deepest condolences on the passing of FRANCOISE GRENOT WANG.

We pray for the eternal peace of her soul ; and we also pray for COULEURS DE CHINE continued strength and forbearance during this sad time.

Sincerely

The Annual Charity Carnival Committee Michelle


Shanghai, le 12 décembre 2008 Dear Couleurs de Chine,

The Friends of REGO and I wish to convey our deepest condolences on the passing of FRANCOIS GRANOT WANG.

We are grateful for all the wonderful work she has done on behalf of the children in need. We wish for COULEURS DE CHINE continued strength and forbearance during this sad time.

Kind regards

Christina


Shanghai, le 12 décembre 2008 Réunis cet après midi pour la réunion du Petit Shanghaien, nous tenons à te témoigner notre amitié et notre soutien à l’association. Si tu as besoin de soutien ou d’aide n’hésite pas à nous contacter même si nous allons nous absenter, car il y a aura toujours une de nous présente à Shanghai.

Pour plus tard, n’hesite pas non plus à nous solliciter pour écrire un hommage et des info sur la suite pour l’association pour le prochain PS... mais cela peut attendre...

Nous n’attendons pas de réponse à ce message, nous voulions juste te dire que nous y pensions et que nous sommes également très touchées par cette nouvelle.

Bises

Colette, Annick et Magali


Jiangsu, le 12 décembre 2008 The news concerning Fan Fan is just shocking. We have such good memories of her and actually I thought she might be coming to SHA again this December as she normally does. Unfortunately last year exactly that week I was not in Shanghai and missed her.

With our deepest sympathy

Juergen and Linda Cohausz


Le Poêt Laval, le 12 décembre 2008 C’est absolument incroyable. Je suis très touchée et désolée d’apprendre cette terrible nouvelle. Françoise a donné tant de sa personne pour développer cette association et aider ces enfants ... Je suis de tout coeur avec vous dans cette épreuve douloureuse.

Bien a vous. Recevez toute mon amitie sincere.

Christine


Shanghai, le 12 décembre 2008 China esta de luto hoy. Una de sus hijas adoptivas queridas, Mrs. Francoise Grenot, luchadora incansable por alcanzar educación para las ninas del grupo Miao, ha muerto en un "inexplicable" incendio en su casa en la provincia Guanxi, donde residia y luchaba al lado de quienes amaba intensamente. A pesar de que en incontables ocasiones fue obligada a desistir y abandonar la ONG y su esfuerzo ella permanecio viviendo al lado de este grupo etnico. Una verdadera internacionalista, humanitaria y persona altruista de grandes alcances. Se la extraniara.

Mirna Adriana Santos


Shanghai, le 13 décembre 2008

Je voudrais presenter toutes nos condoleances pour le deces tragique de Ms. Francoise Grenot-Wang de la part de notre equipe. Meme si je ne la connaissais pas personnellement, j’ai un grand respect pour son courage et son grand coeur. Son depart nous touche profondement, et est une aussi grande perte pour les chinois et la Chine.

Je suis confiant que Couleurs de Chine surmontera cette épreuve difficile. De notre cote, nous allons poursuivre notre participations et soutiens à votre actions.

Mes sentiments les meilleurs.

Alain Chen, Greg Bodiou et Liliane.

Bonjour à tous les amis de Fang Fang,

Cela a été un choc d’apprendre cette terrible nouvelle. J’ai eu la chance d’aller 2 fois à Danian, chez Françoise. Son accueil a toujours été trés chaleureux.

Je garderai toujours en souvenirs ces visites dans les différents villages, à la rencontre des miaos, de leurs sourires, de leur gentillesse, de leur accueil. Françoise a toujours eu la patience de nous expliquer la vie de nos nouveaux amis, de prendre le temps de traduire et de se faire l’interprète de tout ce que nous aurions aimer dire. Françoise, tu as su nous faire partager ta passion et ton amour pour ce peuple des montagnes. Grâce à toi et ensuite à la participation de toutes les marraines et parrains, les miaios sont aujourd’hui un peu moins isolés.

Les mots ne sont pas faciles à trouver,alors merci pour tout ce que tu as fait.

Jean-Christophe

La tristesse, immense, d’apprendre la disparition de Françoise. Alors simplement en silence, se recueillir et partager la douleur de sa famille, de ses amis miao et de tous les proches engagés à ses côtés. Mais aussi, vous dire combien nous souhaitons que l’œuvre de Françoise se poursuive, pour que l’espoir demeure sur les chemins de Danian et dans le coeur de tous les enfants et parents qui les empruntent. Sachez que nous continuerons, plus que jamais, à soutenir les actions de l’association. Rien ni personne ne pourra remplacer le courage et la volonté de Françoise, mais tous ensembles, ici et là-bas, nous pourrons poursuivre son engagement, grâce aux liens solidaires qu’elle a su ancrer en nous. Courage à tous, et à très bientôt. Véronique & Laurence P

J’ai rencontré Françoise en mai 2007 au cours d’un séjour en pays miao , je garde l’image d’une femme très liée à la Chine et à son engagement pour aider à la scolarisation des enfants, grâce à elle nous avons marché vers les écoles rencontré les enfants qu’elle avait à coeur d’aider, sa ferveur elle la partageait sans retenue, elle était dans ce paysage comme un poisson dans l’eau et je n’oublierai pas ces moments de générosité passés avec elle, son accueil chaleureux et je suis triste de ne plus la savoir au milieux de "ses enfants"

J L

Dear Francoise, Though I had never met you personally but your kindness and thoughtfulness, your determination and strength to the the Miao, Yao and Dong people had truely touched my heart. Thank you for all that you have done to the minorities. You are extraordinary ! You will be missed ! Goodbye !

Rita

Je pense a ce jour surtout a sa fille et au gens qui grace a Fang fan ont eu des jours heureux. Sinceres condoleances ,qu elle repose en paix
—  SALIMA B
Fangfang, je ne veux pas croire que tu nous a quitté, c’est tellement injuste ! Je ne te remercierai jamais assez pour m’avoir fait découvrir les montagnes Miao et m’avoir amenée à la rencontre de ses habitants si accueillants et chaleureux, pour nous avoir permis à ma maman et moi, de rencontrer nos filleules et leur famille et pour tous ces beaux moments si riches en émotions. Merci pour tout ce que tu as fait là-bas, c’est grâce à toi que Couleurs de Chine a vu le jour et je pense sincèrement que tous les parrains et marraines souhaiteront et feront leur possible pour que ton association perdure telle que tu l’avais pensée. Toutes mes pensées vont vers toi et tes proches, ainsi que vers tes amis Miao. Tu vas beaucoup nous manquer... Christine

Bonjour à tous,

Véronique et moi, sommes très attristés par l’annonce du décès de Françoise Grenot Wang.

Notre groupe Bordelais avait prévu, à l’occasion d’une manifestation pour promouvoir Couleur de Chine, d’inviter Françoise dans notre région. De même, nous avions fait le projet de faire un voyage à DAMIAN en CHINE avec notre fille, Chinoise de naissance, pour découvrir l’autre chine.

Ce mot, pour exprimer notre désarroi face à ce départ si soudain et pour confirmer notre soutien à l’association tant sur le plan moral que financier.

Amitié

Françis

Affreuse nouvelle : Frédérique et moi en sommes retournés. A toute l’équipe que Fang Fang avait formé en Belgique, et ailleurs, nous présentons nos condoléances progondément émues.

André N Belgique

Cher Monsieur,

Cette nouvelle de la mort accidentale de Madame Françoise Grenot-Wang est d’une grande tristesse. Tout récemment, vous m’aviez parlé avec tant d’admiration de cette dame ... Je vous prie de transmettre mes condoléances émues à sa famille ainsi que mes pensées au personnel de l’Association " Couleurs de Chine ". Michèle Koltz-Chedid

Vraiment une terrible nouvelle... Francoise sera dans nos pensees et prieres.

Merci de nous tenir au courant.

Cordialement Paul Belgique

Bonsoir à tous,

Je suis bouleversée par ce qui est arrivé à Françoise que, hélas, je n’aurai jamais le plaisir de rencontrer au pays Miao, et je ne sais que conseiller pour le bridge de demain soir (nous aurions bien voulu venir au diner mais nous avons un autre engagement)

Pas facile de ne rien dire et de ne rien laisser entrevoir comme émotion mais cela vaut peut-être mieux sans sans avoir plus d’informations sur les circonstances du drame.

je suppose que nous allons nous réunir prochainement pour parler de l’avenir de Couleurs de Chine, dans la perspective du CA et l’AG qui ne manqueront pas d’être convoqués. J’espère de tout coeur que l’action engagée par Françoise pourra continuer.

amitiés

Anne

Chers Famille , amis Miao et enfants Miao , Je voulais par ce mail vous adresser mes sinceres condoleances ,je suis tres attristee par cette nouvelle.

J ai eu l’occasion de rencontrer Fangfang et j admirais son devouement et son dynamisme.

Francoise restera toujours presente dans mon coeur.Que son Ame repose en paix

Gilberte

Cher Philippe, Chers amis de Couleurs de Chine,

C’est avec douleur que j’ai appris ce matin la nouvelle de la disparition de Françoise. J’en suis très attristé et je souhaite me joindre à la peine de la famille de Françoise, des parrains et des marraines de Couleurs de Chine mais également de toutes les personnes de Danian qui se trouvent maintenant dans le deuil.

Je travaille maintenant au Consulat général de France à Wuhan, où j’ai rencontré des personnes qui ont également connu Françoise. J’étais en congés la semaine dernière et je n’ai appris la nouvelle de sa disparition que ce matin seulement.

Savez-vous si des funérailles ont été, ou vont être organisées à Danian ? Je souhaiterais m’y rendre le cas échéant.

Merci beaucoup,

Adrien C

dimanche 14 décembre 2008 les étudiants CDC de Nanning se sont retrouvés pour rendre un hommage à FangFang .

Nathalie

FangFang ,

Je n’y crois toujours pas ....apres plusieurs annees a revenir te voir et les Montagnes et les villageaois , Fang Fang tu etais devenue relativement proche et c’etait chaque fois une source de fraternite et d’humilite . Les Miao et toi ne font qu’un mais aussi les autres minorites (Dong ,...) que tu aidais et comme tu etais si forte et obstinee , nous nous devons de l’etre aussi et de continuer ce que tu si merveilleusement lancer et pleinement epanoui et partager avec nombreux et nombreuses d’entre nous . Une pensee emue pour toi .

Sabine

C’est en effet une terrible nouvelle. Pour Françoise, tellement engagée dans la vie. Pour ses proches. Pour tous les enfants et adolescents de la région dont elle est la première marraine. Nous sommes tout en pensée avec vous qui la connaissez et l’admirez tellement. Nous vous adressons nos affectueuses salutations. Chantal et Christian Belgique
bonjour, Nous partageons votre douleur ; la nôtre est aussi extrêmement vive car nous avons été avec trois autres couples d’amis, chez elle au mois d’octobre. Nous avons vécu chez elle des moments inoubliables. Mes pensées vont également vers ces petites filles miao, tellement attachantes, que nous avons pu apprécier grâce à "fanfan". Je vous adresse un montage en Pj que nous plaçons en tête de nos photos de Chine... Bien cordialement chantal M
Il y a quelques jours, je deposais des livres dans des cartons car nous demenageons. Lorsque j’ai eu en main les deux livres de Fang Fang, j’ai eu comme " une grosse bouffee de pensees" pour elle. Je l’avais rencontree a Shanghai en 2002. J’y residais et avais assiste a l’une de ses conferences. Je l’avais ensuite revue a Paris, a la librairie Le Phenix ou elle presentait son second livre. A chaque rencontre, j’avais ete touchee par la generosite et l’energie qui emanaient de Fang Fang. Lorsque j’ai feuillete ses deux livres, je ne savais pas que le lendemain je recevrais la note d’une amie m’annoncant la nouvelle qui nous attriste tant. Je pense a elle, a ses proches. Je sais que partout dans le monde, grace a son action, elle a reunit des personnes qui aujourd’hui sont liees par le chagrin et surtout par le desir que vive Couleurs de Chine. Myriam Michel-Le Gallo

Bonjour,

J’apprends avec une profonde tristesse la mort de Françoise Grenot-Wang. Elle est partie comme tant de Miao, dans l’incendie de sa maison. Elle en a aide tant qui étaient dépourvus de tout après les incendies ravageurs de ces villages tout en bois. Et elle a choisi de faire comme eux, de se faire construire une maison de bois parmi eux et de partager leur vie. Elle en était très heureuse et chaque fois qu’elle venait en France, a Hong Kong, Pékin ou Shanghai, elle se languissait de retrouver ses chères montagnes et la richesse de vivre parmi les Miao, les Dong et les Yao. Elle y a eu la révélation du sens de sa vie et y a vécu très intensément.

Je l’ai accompagnée de Hong Kong dans son action de 1998 a 2007 et j’ai retire une grande force de cet engagement. Les Miao m’ont appris qu’une autre vie était possible et j’ai découvert avec eux la richesse d’une culture de transmission orale et la beauté des lieux qu’ils habitent. J’en suis très reconnaissante à Françoise. Merci beaucoup a tout ceux qui l’ont soutenue et qui continueront son action. Garde nous ton souvenir Fang Fang du pays des Miao.

Carole M

Nous sommes attristés de cette nouvelle !!! Beaucoup de petites filles doivent être peinées de perdre cette grand dame.

nous aimions beaucoup Françoise Grenot Wang pour sa personnalité et son action en Chine.

C’est un grand drame.

Nous continuerons à soutenir Couleur de Chine en sa mémoire

Valérie MARCHAIS

Très bouleversée par le décès tragique de Fang fang. J’étais chez elle en avril dernier lors du séjour organisé par Guilhem Fabre Catherine de Silguy
toute l’equipe, Nous nous associons a la peine de toutes les familles Miao que Francoise connaissait si bien. Nous sommes sous le coup de l’emotion. Nous n’arrivons pas a y croire. C’est terrible. Nous avons rencontre Francoise en allant a Danian avec ma belle sœur il y a 2 ans. Elle faisait un travail extraordinaire.

Claire et Benoit

c’est terrible ! Et dans l’incendie de sa maison ! C’est très bouleversant. J’espère qu’il y a quelqu’un pour prendre la relève. Claire et Benoit Shanghai

A tous les Enfants des montagnes Miao et Dong et à leurs familles, A tous les Amis de Couleurs de Chine,

La nouvelle du décès de Françoise la semaine dernière nous a vraiment attristés. Nous partageons la peine des familles Miao et Dong. Fangfang va laisser un grand vide mais son sourire, son dynamisme et son action resteront dans nos coeurs à tous.

Lors d’un séjour à Danian en 2001, j’avais pu apprécier sa grande générosité et le don total d’elle-même à toutes ces familles des minorités. A l’époque, expatriée à Shanghai, j’ai découvert avec elle la "vraie" Chine. Je lui en serai toujours reconnaissante. J’ai par la suite beaucoup apprécié ses livres et plus particulièrement "La mosaique des minorités", riche d’histoires et de légendes, que je relis régulièrement.

Notre famille continuera à soutenir Couleurs de Chine pour que tous les enfants puissent avoir accès à l’éducation.

Un grand merci, Françoise, pour nous avoir fait partager des moments uniques avec les habitants des montagnes du Guanxi. Et bravo à toi. Nous te regrettons déjà.

Odile, Philippe, Anne-Sophie, Gautier et Clément R

Françoise était venue nous rendre visite il y a un mois, à Wuhan, pour promouvoir comme elle le faisait depuis de nombreuses années l’Association auprès de notre petite communauté française. Quelle tristesse de penser qu’elle n’est plus... Elle était étonnante, libre, exceptionnelle et cela faisait du bien de la connaître. Nous vous transmettons nos plus sincères condoléances pour ses proches, sa famille, ses amis, Couleurs de Chine et les Miao qui aujourd’hui la pleurent et vous souhaitons beaucoup de courage pour surmonter cette douleur. Antoine et Sophie Bansard Wuhan Ginkgo Village

Nous venons d’apprendre cette bien triste nouvelle. Nous n’avons passe qu’une semaine avec Francoise, mais c’etait une femme exceptionnelle, d’un temparement entier et trempe, passionnee et passionante. C’est une tres grosse perte pour la communaute des francais en Chine et surtout pour les Miaos. Nous voulions rendre ce un petit hommage a cette tres grande dame.

Caroline et Romain Shanghai

Françoise, Merci pour ce que tu nous a permis de découvrir, cette région magnifique mais aussi la chaleur de ses populations. Il me reste de merveilleux souvenirs où les enfants nous accueillaient dans la joie et l’innocence et ne nous laissaient que très difficilement repartir, ta belle maison où nous aimions nous reposer après les longues marches à travers les montagnes. Tu nous en a fait de beaux cadeaux lorsque tu nous accueillais dans ces montagnes. Nous recevions et nous donnions.

Tu nous manque déjà. Je te souhaite un heureux voyage et de là où tu es, conserve un oeil attentif de mère pour toutes les petites filles qui te doivent tant. De notre côté tu peux compter sur nous, nous resterons fidèle à Couleurs de Chine, ton bébé, et à nos filleuls.

Par de là l’au-delà j’égrène mes amicales pensées jusqu’à toi. Michelle

Un ÉNORME coup de massue en apprenant la nouvelle.TERRIBLE Nouvelle, AFFREUSE Nouvelle........ENCORE sous le Choc

Une fille SUPER que je connaissais depuis 30 ans avec qui j’avais passé une soirée simple mais aujourd’hui INOUBLIABLE avec ses Amis il y a un an lors de son passage dans un petit village de CREUSE qu’elle adorait. Elle devait y revenir cette fin d’année, malheureusement ....elle ne sera pas la .......On pense à Toi FANFAN. Je souhaite et espère que TON action pour les MIAO continuera, moi je continuerais pour aider cette Association.

Un sourire permanent quand tu parlais des MIAO

MERCI pour tout (même si merci n’existe pas chez les MIAO)

Michèle G

Nous avons appris avec infiniment de tristesse le décès de Françoise Grenot Wang . Nous pensons à tous ces enfants qui doivent avoir l’içmpression d’etre un peu orphelins . Nous ne les abandonnerons pas . Depuis dix ans , si nous ne nous trompons pas , elle leur a consacré tout son temps . Elle est un exemple de solidarité pour tous . Nous allons , en pensant à elle , continuer son action . Nous ne l’oublierons pas . Nous disons bon courage à tous.

François Henriette C

Comme tous les parrains et marraines des enfants Miao, nous n’arrivons pas à croire à la disparition de Françoise qui savait si bien nous parler des Miao et de tout ce qu’elle voulait faire pour eux. Nous partageons notre peine avec des milliers de personnes comme nous sous le choc. M. et Mme FAVERJON de ST.ETIENNE
onjour.

Nous connaissions FangFang depuis 1999, date à laquelle Françoise, ma femme et Evlyn, ont fait leur premier voyage à Danian et monté dans les montagnes, voir leurs filleules. A cette époque fangFang qui ne recevait pas encore beaucoup de parrains, était venue les chercher à Guilin pour les emmener après 6 heures de 4x4 et 2 heures de pirogue à moteur jusqu’à son village.

Danian, elle en avait rêver une nuit, en voyant apparaître devant ses yeux, les caractères en Chinois, de ce village du bout du monde dont elle n’avait jamais entendu parler. Elle savait déjà que ce serait là qu’elle passerait sa vie. C’est elle, qui a raconté cette anecdote à ma femme...

FangFang dormait à l’époque dans une petite maison qu’elle louait au village et dont elle fit l’hospitalité à mon épouse et son amie Evlyn, ce n’est qu’après qu’elle fera construire sa grande maison de bois qui surplombait la rivière.

L’accueil dans les villages, les enfants qui chantent, leurs parents qui n’ont rien mais qui donnent tout, les regards qui expriment ce que les mots ne savent pas dire dans la langue de l’autre, les étreintes, les cadeaux et les adieux.

Beaucoup d’émotion pour ce premier voyage initiatique.

En plus il fallait avoir le foie et la tête solides car hommes ou femmes il fallait trinquer à l’époque avec des petits verres d’alcool, et pas qu’une fois ! Gambei !

J’y suis allé en famille, avec ma femme, ma belle soeur et deux de mes filles en Décembre 2002. Toujours la même émotion qui nous étreint en montant aux villages... Des paysages à couper le souffle et surtout toujours le même accueil des enfants, des familles, des instituteurs... Les gambei sont faits à la bière pour éviter des retours délicats lors de la descente vers Danian ! nous passons devant la première école en cours de construction financée par Couleurs de Chine...

Lors de ce second voyage, nous habitions à shanghai, que nous avons quittée l’année dernière pour venir vivre à Delhi en Inde.

Les filleules ont grandi, beaucoup sont parties du village, certaines se sont mariées... si jeunes mais il reste encore tant à faire...

Je sais que de là haut, FangFang veillera inlassablement sur ses filles des grandes montagnes miao !

Au revoir françoise.

Nous penserons bien à elle samedi et à toutes celles et ceux qui l’ont aimée et soutenue dans son action pour les petites filles des grandes montagnes.

Avec toutes nos prières, amicalement, Philippe B

onjour,

C’est avec une grande tristesse et un grand choc que je viens d’apprendre le décès de Fangfang...Surtout dans des conditions aussi affreuses.

Je parraine une petite fille depuis 5 ans et Fangfang a toujours répondu à chacun de mes mails, à mes questions les plus diverses durant toutes ces années malgré son emploi du temps très chargé.

Une grande dame à mes yeux, pleine d’humanité, à la générosité et un dévouement sans borne et un amour sincère envers l’association.

Je regrette profondément ne ne pas l’avoir connu.

Mes pensées vont vers sa famille, ses amis, ses collaborateurs, les enfants qui doivent ressentir une profonde absence et un profond chagrin. Fangfang nous manquera.

Une grande perte pour nous tous.....

Mademoiselle PANI

ous sommes profondément bouleversés par la triste nouvelle du décès de Françoise .

Nous étions chez elle pour notre deuxième visite ce printemps et nous en avons gardé un souvenir extraordinaire. Rien ne pourra remplacer l’action qu’elle a réalisée pour les petites filles Miaos et nous tous, en permettant des échanges profonds .

Nous pensons particulièrement à toutes les familles Miaos qui la connaissaient si bien, ainsi qu’à ceux qui travaillaient avec elle comme Julie, Mignon et les autres.

François et Irène M

I am Matt, one of the long-term volunteers in Shanghai. I had the honour to meet Fangfang in summer this year down in Danian Township. What an outstanding, hearty person Francoise was. Dedicated to help the kids in Gaungxi province and loved by all of those around.

I was absolutely shocked by the "news" and don’t understand why she had to die, since the work is not finished and she will leave a huge gap. Being a Christian though I believe that God gives it and takes it away when the time is "right", and even if we don’t understand sometimes why things happen, it all happens for a reason. I’d like to encourage family members and friends in this period of grief to see the good side of the work that has been done and Fangfang’s testimony and legacy she’s left upon the people in Guangxi province. Her relentless dedication to those in need will always be remebered.

Where doors are closing, others will open ! For all volunteers, let’s keep up the good work and pursue Fangfang’s path, so the kids and families will still receive our shared love and support.

May she rest in peace and God bless her.

Best regards,

Matthias G Shanghai

Nous avons passé mi-octobre quatre jours en compagnie de Françoise, au milieu des Miao et dans sa maison et nous avons été bouleversés d’apprendre cette terrible nouvelle. Nous sommes très tristes de cette disparition prématurée, si douloureuse pour sa famille, ses amis et tous les gens du village et des alentours qui attendaient tant d’elle. Nous avons pu voir pendant ce séjour combien elle était aimée. Nous espérons que quelqu’un saura prendre le relais et que son action si nécessaire à la survie de ces populations, de leur culture et de leur âme perdurera. Son souvenir ne nous quittera pas de longtemps. Bon courage à toute l’équipe de Couleurs de Chine... Jacqueline et Uwe T

Ma tristesse est grande, ma révolte aussi. Lorsque je t’ai rencontré Françoise, chez toi à Danian dans cette belle maison donc tu étais si fière, j’ai vécu des moments fabuleux, d’intense émotion. Et j’ai su que je venais de faire la connaissance d’une personne d’exception dont la rencontre vous marque à tout jamais.Avoir croisé ton chemin est une chance immense et une fierté. Je garderai de toi, l’image d’une femme exceptionnelle d’humanité, de générosité qui vivait pour défendre des convictions qu’elle savait juste. Quand, avec mon mari nous évoquions notre futur voyage en Chine, nous ne regardions pas vers Pékin ou la Grande Muraille mais vers Danian, vers “chez Françoise” et vers ces gens et ces paysages dont tu nous as révélé la beauté,la noblesse... Pour moi, ton souvenir restera dans le sourire de ces enfants scolarisés, dans les rizières et les villages des Grandes Montagnes MIAO . Je pense à ces gens dont le visage s’illuminait quand ils te croisaient, je pense à ces fillettes pour qui, tu représentais l’Espoir et j’imagine le vide immense que tu laisses. C’est une véritable tragédie. Le plus bel hommage qu’on puisse te rendre est de faire perdurer ton action. Anne-Marie BS

Bien chère Françoise, Nous t’attendions jeudi, mais sans nous inquiéter à vrai dire de ne pas avoir beaucoup de précisions. Tu ne m’avais pas confirmé ton heure d’arrivée et donc j’imaginais te trouver à la maison au retour du cinéma. C’est un grand malaise face à l’absurdité de ce qu’Alice m’a annoncé au téléphone qui a suivi. Que s’est-il passé Françoise ? Comment est-il possible que tu quittes si brutalement, si violemment cette terre où tu avais encore tant à donner ? Nous t’aimions Françoise et nous t’attendions. Florence, Philippe, Paul, Adrien et Côme

L’Association France Chine de la Loire exprime toute sa tristesse et sa grande émotion, au-delà de nos 60 parrains et marraines, le choc est ressenti par tous nos adhérents.

Notre Association sera toujours au coté de CDC pour aider à perpétuer l’œuvre initiée par Françoise.

En Novembre 2004 et Mai 2006, un groupe de 14 de nos parrains et marraines a séjourné chez Françoise pour rendre visite aux filleules. Ce furent souvent des moments de grande émotion et cette immersion en Pays Miao laisse en chacun de nous des souvenirs inoubliables.

Grâce à Françoise, nous avons pu mesurer tout le travail de scolarisation, nous imprégner de la vie des villages et partager avec bonheur toute la convivialité de l’accueil chaleureux des populations.

Il n’est pas possible de résister à l’ardeur communicative de Françoise ! Au-delà du drame, il restera d’elle, en chacun de nous et pour toujours, une lueur bien vivante : il émanait de Françoise tant d’énergie déployée et tant d’amour pour ces populations auxquelles elle a consacré l’essentiel de sa vie…

C’est avec beaucoup d’étonnement et de peine que je viens d’apprendre le décès de Françoise GRENOT WANG. J’ai eu l’occasion de la rencontrer à Marseille lors d’une conférence qu’elle avait donnée sur Couleurs de Chine dans le cadre de l’association Chinafi et c’est à ce moment-là que j’ai concrétisé ma demande de parrainage. Ayant lu son livre, relatant sa démarcher extraordinaire et ayant un peu discuté avec elle de cette magnifique aventure lors de cette rencontre, je ne peux que regretter sa disparition et je m’interroge quant aux problèmes que vont rencontrer sur place ceux et celles qui vont devoir lui succéder. Sa parfaite connaissance des langues française et chinoise était un incomparable atout et surtout sa parfaite implication dans ces montagnes va sûrement être très regrettée. Transmettez à sa famille mes plus sincères condoléances et soyez nos représentants auprès des familles chinoises pour leur dire que nous allons continuer notre action comme par le passé et même tenter de la développer davantage.

Merci

Madame Claude S MARSEILLE

Nous nous associons à la peine engendrée par le décès tragique de Françoise .nous admirons et continuerons d’admirer son oeuvre . Que toute sa famille et ses amis proches acceptent nos condoléances . Danièle et Gérard G

onjour ,

C’est avec beaucoup de peine que ma femme et moi avons appris par courrier le décès de

FRANÇOISE .Nous ne connaissions pas personnellement FRANÇOISE mai c’est après avoir lu son livre que nous

avons adhéré à l’association COULEURS DE CHINE. Nous souhaitons que son oeuvre perdures que nous puissions

par son intermédiaire continuer à aider les enfants MIAO

Notre isolement géographique ne nous permet pas d’intervenir d’un façon efficace dans l’association mais nous répandons l’information autour de nous. Nous partageons la peine de tous et sommes de tout cœur avec sa famille. ANNIE et BERNARD-JACQUES REDOULOUX

J’ai eu l’occasion de te rencontrer lorsque je suis venue rendre visite à ma filleule avec Brigitte ma belle-soeur. Nous avons passé 10 jours à Danian chez toi qui resteront à toujours gravés dans ma mémoire. Tu était le rayon de soleil pour beaucoup et tu le resteras à toujours. Je serai en pensée avec toi lors de ton dernier voyage. Merci pour tous. Anne-Michèle Janssens.

Le décès de Françoise est pour moi une véritable énigme... alors qu’il y a juste deux mois nous gravissions ensemble, avec mes amis, les pentes des grandes Miaos, par une température de 38°. C’était l’été indien en Pays Miao. Elle semblait heureuse. Elle avait plein de projets. Il me faudra du temps pour admettre l’impensable. Rejoignez-nous pour continuer son oeuvre. Venez en pays Miao et vous comprendrez peut-être les raisons qui l’avaient amenées à vivre dans ce merveilleux cadre. C’est un milieu naturel, encore protégé, où l’on se sent en harmonie avec la nature, les animaux , les femmes et les hommes qui y vivent. Personne, n’est revenu d’un voyage en pays MIAO sans avoir été secoué. L’hospitalité en Pays Miao est extraordinaire. jacqueline FLORIANT

Un voyage un peu inattendu lors du mois d’avril 2004...Des amies m’emmenent avec elles dans un periple au milieu des montagnes du Gaunxi... Une Dame qui s’occupe des enfants non scolarises...Je pars en laissant mes enfants a Shanghai et decouvre une vie oubliee , des personnages extraordinaires ,Amelie Poulain,des instituteurs,des enfants,et une vraie Dame ....qui nous communique son amour de cette Chine si particuliere.. Je rencontre une vieille dame qui vient demander de l’aide pour scolariser son tres jeune fils ...en lambeaux et peu souriant... Je decide de l’aider , je ne savais pas ce que j’allais faire en y allant, et puis, je l’ai vu , je l’ai aide et l’aide encore , il est au college maintenant. J’y suis retournee et c’etait toujours la meme emotion et un jeune garcon tellement souriant , tellement heureux d’aller a l’ecole... Merci Fangfang , pour lui , pour eux ,pour nous... Aneantie par cette si triste et si terrible nouvelle, je reste attachee a jamais a cette partie de Chine et ,a toi ,Fangfang.. J’espere que nous saurons continuer a marcher sur ton chemin et que tu nous accompagneras encore un peu...

Helene.

Une pensée pour Françoise Grenot Wang,

C’est avec une grande tristesse que j’ai appris la nouvelle ce midi.

Je ne connaissais pas personnellement Françoise Grenot Wang mais j’avais une grande admiration pour son courage et ses actions menées en CHINE. J’ai découvert l’association sur internet alors que je recherchai à parrainer un enfant. Après avoir lu la vie de Couleurs de Chine je n’ai pas hésité une seconde pour parrainer une petite fille Miao. Moi-même maman d’une petite fille née dans la province du Hunan, je me suis dit que chacun de ces enfants avait droit au bonheur et à l’éducation. C’est pourquoi je suis fière d’être rentrée dans cette grande famille qu’est l’aide humanitaire et je remercie profondément Françoise Grenot Wang d’avoir consacré sa vie au bonheur de tous ces enfants et de nous avoir permis de pouvoir également y contribuer.

J’avais décidé cette année de développer une petite action "vente de cartes de voeux fabriquées main" au profit du CDC. Je suis heureuse car grâce à cette action, non seulement la vente a permis de réunir 100 € qui seront destinés au fond d’aide humanitaire mais deux autres petites filles ont été parrainées. Je compte poursuivre modestement cette action en espérant qu’elle contribuera à l’amélioration des conditions de vie et notamment à la prévention des incendies qui selon vos informations sont loin d’être des cas isolés.

Un bal de soutien devrait également être organisé en touraine courant 2009 au profit du CDC.

Bien amicalement Marie-laure R

C’est avec une grande tristesse que nous venons d’apprendre la disparition de Françoise Grenot Wang. Nous avions eu le plaisir de faire sa connaissance lors de son passage dans notre région, à Sarrant (Gers), à l’occasion du lancement de son ouvrage " Au coeur de la Chine". Cette rencontre nous avait permis d’apprécier sa passion pour les déshérités de ces régions du bout du monde, pour les nombreux enfants Miao auxquels elle a consacré une bonne partie de sa vie, essayant constamment de leur apporter un grand réconfort tout en veillant à leur éducation. Nous la pleurons et espérons que Couleurs de Chine continuera son oeuvre ; elle le mérite, c’était sûrement son enfant préféré. Nous voulions témoigner de notre peine et nous joignons à celle des membres de l’association.

Henri et Raymonde AUCH

C’est avec une profonde tristesse que nous vous rejoigons pour rendre hommage a Fangfang et dire tout le bien et le courage qu’elle portait en elle Michèle Michel Annecy
C’est avec stupeur que j’apprends cette triste nouvelle. Je pense à tout ces gens à qui elle avait consacré tant d’années et qui doivent la pleurer. Elle avait conquis le cœur de tous car elle-même les aimait. Nous avons fait 2 séjours à Danian qui resterons des expériences et des souvenirs inoubliables. Il faut continuer son travail. A tous nos condoléances les plus sincères. Sylviane et Michel Oudar

A peine 2 mois que Fanfan avait appris le décès de son amie Laurence...c’est avec une grande peine que j’apprend le sien aujourd’hui, elle qui m’avait soutenu dans cette disparition rejoint maintenant sa copine dans le royaume des cieux. Je tiens à embrasser tout particulièrement ses filles et son compagnon...

De tout coeur avec vous

Isabelle La Cognata

Bonjour,

C’est avec beaucoup de peine que j’apprends le décès de Françoise.

Je suis marraine d’une enfant qui habite à Chunde et à l’automne 2007 j’ai eu le plaisir d‘aller la visiter grâce aux forfaits que Françoise organisait. J’ai séjourné 3 jours chez elle avec mon frère et nous avons été très impressionnés du travail qu’elle accomplissait auprès de ces minorités chinoises. Nous avons pu également rencontrer d’autres parrains et avons pu discuter de notre implication auprès des fillettes. Ce fut un séjour mémorable et jamais je n’oublierai ma filleule, cette belle région de Chine, ni l’accueil de Françoise. Je souhaite qu’elle repose en paix et que son souvenir demeure présent très longtemps dans nos cœurs et dans ceux des Miaos et des Dongs.

Longue vie à Couleurs de Chine !

Jocelyne G

c’est moi aussi avec une grande tristesse que j’ai appris la mort de Françoise que je ne connaissais que d’après son livre qui m’avait fait parrainer récemment une petite fille Miao toutes ces petites filles doivent se sentir un peu orphelines aujourd’hui car pour moi Françoise sera irremplaçable sur place mais je fais confiance a toute l’équipe pour que son œuvre commencée continue Yves Singer
angFang Je n ai pas eu la chance de vous rencontrer mais j ai beaucoup lu à votre sujet et suis impressionée par vos réalisations Les gens comme vous sont rares et font une réelle différence dans la vie des autres Merci pour tout et vous nous manquez déjà tellement !!! Sophie

Hommage a FangFang

Le 12 decembre 2008

Dans une nuit froide de décembre où souffle un vent terrible,un incendie redoutable nous enlève une personne chère à tous et à toutes, Françoise, la belle et chaleureuse Fang Fang. Pour beaucoup d’entre nous, elle incarnait les qualités qui nous avaient si touchés lorsque nous avons débarqué à Paris, il y a presque une vingtaine d’années. Ces qualités, mélanges d’un indéniable humanisme, d’une vraie générosité et d’une grande capacité de secours à ceux et celles en difficulté, nous les avons identifiées avec une certaine image même de la France, tant elle nous a accompagnés et suivis pour toute la période de nos débuts de France ! D’aucuns se souviennent comment elle les aidait à faire des papiers, à apprendre le français, à les seconder dans toutes les démarches administratives nécessaires ; d’autres de ses sourires, de son vrai amour pour la Chine. Oui, elle aimait la Chine et savait étendre cet amour à son peuple, notamment à ceux qui souffrent dans des conditions plus ou moins difficiles. Elle fait partie de ceux et celles qui identifient l’idéale d’une vie au destin d’un peuple, et elle a su transformer un intérêt personnel à une vraie vocation d’une vie entière. J’ai dit une vie entière, alors que cette vie avait encore tant d’années devant elle ! Pour beaucoup d’entre nous, depuis qu’elle est partie dans le Guangxi,nous ne l’avons plus revue ou très peu revue. Mais nous savions tous qu’elle a trouvé dans ses oeuvres humanitaires fécondés par un grand altruisme et un vrai dévouement, sa vraie vie. Nous suivions ses pas de temps à autre par ses écrits d’ethnologues, d’une grande richesse, qui nous relatent les us et coutumes de cette mosaïque de minorités ethniques vivant dans le sud-ouest de la Chine. Et par une ou deux photos glissées modestement entre les photos ethniques des miao ou des yi, nous percevons un profil, un sourire, ce sourire qui est son signe, sa marque, le signal extérieur jamais démenti de sa chaleur humaine et de son coeur grandiose. Nous ne la voyions pas beaucoup mais nous savions qu’elle était heureuse dans sa vie, qu’elle avait trouvé sa vraie voie. Et nous nourissions instinctivement cette idée que nous nous retrouverions un jour, en France, à Pékin ou dans sa région de Guangxi ou de Guizhou, et que nous entendrions de nouveau ses éclats de rire, sa voix rauque et chaleureuse qui ne se précipite jamais et qui sait expliquer les choses les plus compliquées avec une patience qui l’a fait aimer de tous les enfants minoritaires bénéficiaires d’une manière ou d’une autre de ses aides. Et après cette nuit froide, après ce vent terrible, après cet incendie redoutable et cruel, nous nous rendons soudain compte que cette prochaine rencontre n’est plus possible. Interloqués, saisis, dépassés, nous ne pouvons nous empêcher de poser une question : pourquoi le destin aime couper court à la vie des hommes de vraie bonté ? pourquoi la mort attaque ceux et celles qui ont un coeur d’or, un esprit de vraie miséricorde ? Fang Fang a réalisé tant de choses que nombre d’entre nous auraient souhaité faire et n’ont pourtant pas eu le courage de mettre en acte. Elle a abandonné des situations confortables pour se consacrer aux bonheurs de ces miliers de gens qui sans elle, n’auraient jamais la chance d’accéder à la culture, aux connaissances sur le monde extérieur. Et à une telle personne, une catastrophe enlève le droit de vie... Des mythologies des minorités du sud-ouest de la Chine nous diraient qu’elle n’est pas partie, qu’elle est restée parmi les éléments de la nature, comme la terre, l’air, l’eau et le feu. Et sans être animistes, nous avons tous cru, à ce moment où la tristesse tente de nous assaillir et de nous vaincre, à cette vision. Repose-toi bien, chere Fang Fang, dans cette terre que tu as choisie, qui t’a retenue, et qui est devenue pour beaucoup, grâce à toi, une vraie Terre Promise Rédigé par Dong Qiang,

au nom de Wang Yang£¨Fan Yifu, Wang Wenli, Chen Mo, Sheng Gang, Wang Hui, Liu Jing, Wang Xiaodong, Liu Chenjun, Li Ping, Huang Yan, Wu Jie, Zhong Xiaofeng, Yang Suyi£¨Wang Fang£¨Ma Yao£¨Shao Dan et tant d’autres amis chinois et chinoises.

Dans ces circonstances douloureuses, je voudrais exprimer à Catherine sa fille mes sincères condoleances. Quelle douleur de perdre sa maman comme ça et si loin. J’espère qu’elle surmontera cette épreuve, et je sais aussi qu’elle pourra s’appuyer sur toute l’équipe dirigeante de Couleurs de Chine. Je suis très emu à l’annonce de cette néfaste nouvelle. J’ai peu connu Fangfang mais c’était une femme attachante et qui a entrepris une action magnifique en donnant toute son energie et sa vie même pour que les enfants des Grandes Montagnes Miao et surtout les petites filles puissent recevoir les bases de l’instruction scolaire. Elle savait convaicre ses interlocuteurs de la nécessité de son action. Celà restera parceque Couleurs de Chine continura son oeuvre. Ce décès me touche profondément, je souhaite à toute l’équipe le courage de surmonter l’épreuve et les difficultés qui viendront sans doute. Je vous assure de mon soutien fidèle et j’espère pouvoir être des vôtres lors de l’assemblée Générale le 24 janvier. Jean-Paul PETOT

La présence d’un courrier de Couleur de Chine dans ma boîte aux lettres me procure toujours une grande joie.

Aujourd’hui, c’est le choc et une grande tristesse m’envahit à la lecture de cette terrible nouvelle.

Je souhaite m’associer à la peine de ses proches, de sa famille et des amis Miaos qui doivent ressentir une grande perte.

A travers son action, sa détermination, sa personnalité simple, entière, passionnée, je l’aimais comme une amie. Sa présence auprès des enfants Miaos et de leurs familles me réconfortait et me donnait de l’espoir en l’avenir. Ce soir je suis très triste. Françoise nous manque et laisse un grand vide

De tout coeur, j’espère que l’action de Françoise sera préservée. Plus que jamais je souhaite continuer à apporter ma contribution et me joindre à l’ensemble des parrains et marraines.

Claudine Maigne

Montpellier

Parrainez un enfant aujourd'hui

Nos objectifs :
Aider à scolariser des petites filles et adolescentes des minorités ethniques du Sud de la Chine et à valoriser le patrimoine culturel Miao et Dong.
Près de 5 000 enfants vont à l'école, au collège, au lycée et à l'université grâce à la générosité de nos parrains et mécènes.

 

Marraines, parrains : votre livret d'accueil

Toutes les informations pratiques sur votre parrainage :

icon Livret d'accueil CdC (646.31 KB)

Lire également notre brochure institutionnelle :

icon Brochure institutionnelle 2014 (814.9 kB)

 

Pour mieux connaître nos "Grandes"

calendrier CdC

◄◄
►►
avril 2014
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
Aucune image
› 清明節 Fête de Qing Ming
Date :  samedi 5 avril 2014
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Suivez nous...

Powered by CoalaWeb

fil RSS Couleurs de Chine